ANRS 12250 METABODY

ANRS 12250 METABODY

Evaluation de la lipodystrophie et des troubles metaboliques chez des patients sous traitement antiretroviral de deuxieme ligne en Afrique (Bobo Dioulasso, Dakar, Yaoundé). Sous étude de l’essai ANRS 12169 – 2LADY ANRS 12250 METABODY

Promoteur : Agence Nationale de Recherche sur le SIDA et les hépatites virales (ANRS, France)  

Investigateurs : Dr Laura Ciaffi, Dr Jean Marc Mben (Cameroun), Pr Papa Salif Sow, Dr Assane Diouf (Sénégal), Dr Arsène Héma (Burkina Faso).

Date de début : mars 2011 – septembre 2013

Problématique : L’infection à VIH et son traitement sont associés à des troubles du métabolisme. L’expérience des traitements ARV de 2e ligne dans les pays du Sud est limitée (2,4% de la population sous ART). L’évolution des troubles morphologiques et du métabolisme après échec thérapeutique et passage en 2e ligne dans le contexte africain n’est pas encore décrite. L’essai clinique ANRS 12169 2LADY est une bonne opportunité pour évaluer en détail l’évolution clinique et biologique des changements métaboliques.

Objectif général : Décrire les altérations morphologiques et métaboliques chez des patients HIV positifs en échec de première ligne d’antirétroviraux et l’évolution/apparition de ces troubles après la mise sous traitement de 2e ligne.

Objectifs spécifiques :
• Evaluation initiale (J0) :
– Evaluation de la prévalence de lipodystrophie et du syndrome métabolique, description du profil de risque cardiovasculaire, de risque fracturaire (avec densité osseuse) et identification des facteurs associés.
• Evaluation longitudinale (J0 à S48 au minimum) :
– Evaluation de l’incidence de la lipodystrophie et du syndrome métabolique. Evolution du risque cardiovasculaire et du risque fracturaire (avec densité osseuse).
– Description de l’évolution de la lipodystrophie et des anomalies métaboliques chez les cas prévalents et identification des facteurs associés à l’apparition de troubles du métabolisme.

Méthodes :Etude de cohorte prospective, multicentrique, descriptive et analytique évaluant la lipodystrophie et les troubles métaboliques (prévalence, incidence, évolution, facteurs associés) chez des patients africains infectés par le VIH-1 à partir de leur mise sous traitement antirétroviral de deuxième ligne à Bobo-Dioulasso (au Burkina Faso), à Dakar (au Sénégal) et à Yaoundé (au Cameroun). Les patients seront éligibles s’ils sont randomisés dans 2LADY et s’ils donnent leur consentement. Un échantillon de 300 patients est prévu.

Résultats attendus : Les informations pour guider la prise en charge des patients en 2ème ligne seront disponibles pour les autorités sanitaires, les associations des patients et la communauté scientifique. En particulier les données sur la densité osseuse et son évolution en cours de thérapie (jamais étudié chez les patients HIV+ en Afrique).